EXCLUSIF Westwood serait prête à rappeler tous ses travailleurs

Mine Westwood

Tous les travailleurs mis à pied temporairement en novembre 2020 par la mine Westwood devraient être rappelés le mois prochain, à Preissac. Le syndicat des Métallos de Westwood a été interpellé à cet effet par la minière.

Plus d'un an après un séisme de magnitude 3,7 qui a causé un effondrement  et par le fait même coincé un travailleur pendant presque 30 heures sous terre, les opérations souterraines n'ont toujours pas redémarré à pleine capacité, à ce jour.

Elles pourraient cependant l'être dès le troisième trimestre de 2022. Présentement, la minière est en train de réhabiliter les chantiers de travail.

« Les nouveaux types de supports de terrain vont être capables d'absorber des coups de terrain. Il y a beaucoup de travail qui se fait à l'est. On a commencé [à travailler] dans la zone centrale pour ajouter des nouveaux types de boulons qui peuvent résister à un séisme d'une telle amplitude. Le délai est long, mais l'employeur a pris une bonne décision de prendre un pas de recul. »

- André Racicot, président du syndicat à la mine Westwood

Plusieurs de ces travailleurs mis à pied ont décidé de quitter Westwood pour un autre emploi. L'employeur pourrait donc se retrouver avec un manque de personnel qualifié.

La production commerciale à Westwood demeure grandement affectée par l'effondrement d'octobre 2020, alors que la minière a produit, lors du troisième trimestre de 2021, seulement 7 000 onces d'or. C'est une baisse de 70% comparativement en 2020, pour le même trimestre.

Selon les prévisions, l'extraction pourrait reprendre au premier semestre de 2022 dans les zones ouest et centrale.

Weswtood travaille actuellement sur un plan opérationnel de trois ans. Il devrait être publié en même temps que les prévisions de 2022.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus