Internet : la CAQ doit réaliser sa promesse

Surfer sur Internet

Les chambres de commerce en Abitibi-Témiscamingue pressent le gouvernement d'agir dans le dossier d'Internet haute vitesse.

Brancher 100% des foyers québécois d'ici 2022, cette promesse phare de la CAQ de lors de la campagne électorale, est loin d'être chose faite alors qu'il reste encore beaucoup de travail à faire, estiment-elles.

Les quatre organisations joignent leur voix pour demander aux députés Suzanne Blais et Pierre Dufour de faire avant ce dossier tellement important pour la région.

Dans un monde où l'enseignement se fait maintenant à distance, où le télétravail gagne en importance et où le secteur minier entreprend un virage numérique, cette promesse doit rapidement se transformer en réalité.

Même les entreprises agricoles, majoritairement basées au Témiscamingue et en Abitibi-Ouest, où la couverture Internet fait défaut, ne sont pas en mesure d'optimiser leur production sans être branchées.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus