L'AREQ se penchera à nouveau sur l'environnement et la maltraitance

Pollution

L'Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) veut faire sa part des choses sur le plan environnemental. 95 % des membres de l’AREQ​ sont préoccupés par les changements climatiques, selon un sondage CROP.

En ce sens, ils exigent la consigne des bouteilles de vin en province. Le combat ne date pas d'hier alors que les membres voulaient abolir les sacs en plastique à usage unique par le passé.

Outre l'environnement, l'AREQ souhaite sensibiliser davantage la population québécoise quant à la maltraitance des aînés.

12% des membres en Abitibi-Témiscamingue affirment connaître une personne âgée ayant été victime de maltraitance, qu'elle soit sur le plan monétaire, organisationnel, physique ou psychologique.

L'AREQ compte sur plus de 1600 membres dans notre région.