L'Association des commissions scolaires d'ici est furieuse

Éducation - Professeur et élèves

L'Association des commissions scolaires de l'Abitibi-Témiscamingue (ACSAT) est inquiète et furieuse quant au projet de loi 40 du gouvernement caquiste. Celui-ci qui vise la modification de la gouvernance scolaire serait qu'un unique brassage de structure inutile qui n'améliorera pas les performances des élèves, selon l'Association.

Elle craint que la centralisation des pouvoirs vers Québec ait pour effet de déterrer les mêmes conséquences négatives vécues notamment avec la réforme de la santé sous la gouvernance libérale.

Pour ce faire, l'organisation défendra les enjeux liés à la réalité des commissions scolaires des régions et fera des représentations politiques afin de mobiliser les acteurs clés.