La Chambre de commerce en renfort au Vol du Colibri

Le Vol du Colibri de Rouyn-Noranda lance à nouveau un cri du cœur au gouvernement. La coopérative réitère sa demande au gouvernement d'être transformé en centre de la petite enfance (CPE) afin d'aider des parents en lien avec le manque de places dans les garderies.

Le Vol du Colibri à Rouyn-Noranda peut compter sur l'appui de sa Chambre de commerce et d'industrie. Depuis mars 2019, l'organisme tente tant bien que mal de transformer ses places en services de garde non subventionnées en centre de la petite enfance (CPE).

La Chambre de commerce de Rouyn-Noranda a donc décidé de transmettre une demande écrite au gouvernement Legault signifiant leur appui au Vol du Colibri afin de débloquer le dossier. Le président, David Lecours, et son équipe, jugent nécessaire la conversion de la coopérative puisque le manque de places en garderies a des effets plus que néfastes sur le développement économique.

Huit entreprises sur dix concluent que le manque de places cause des problèmes de recrutement, de l'absentéisme des employés, une surcharge de travail et des demandes de vacances plus fréquentes. La Chambre de commerce souhaite que Québec retienne la demande du Vol du Colibri lors de son appel de projets prévu en janvier prochain.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus