La crise de l'arsenic préoccupe Sylvain Gaudreault

Sylvain Gaudreault en Abitibi

La crise de l'arsenic qui fait rage actuellement à Rouyn-Noranda préoccupe le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault. Le porte-couleur du Parti québécois viendra prendre le pouls de la population régionale demain (samedi) afin de mieux porter le dossier à l'Assemblée nationale.

Il souhaite, tout comme la députée solidaire dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard Therrien, être un porteur de voix des gens d'ici.

Sylvain Gaudreault estime devoir talonner le gouvernement dans ce dossier afin que celui-ci soit plus strict à l'endroit de la Fonderie Horne quant à ses émissions d'arsenic.

« Il ne doit pas y avoir de partisanerie. J'ai entendu les questions et les interventions de la députée [Émilise Lessard-Therrien] et c'est correct. Cependant, je pense que plus nous serons de voix à défendre la santé des résidents du quartier et près de la fonderie, mieux les gens seront défendus. »

-Sylvain Gaudreault, député péquiste dans Jonquière

Dans un autre ordre d'idée, comment va la vie politique pour le Parti québécois depuis le départ à la retraite de François Gendron? 

« Il nous manque énormément. On sent que la voix forte que François portait pour l'Abitibi est beaucoup moins présente. On le voit de temps en temps à l'Assemblée nationale. Il vient faire son tour. Je le consulte de temps en temps. Je lui demande son avis sur des dossiers et enjeux. Il me donne aussi son point de vue. »

-Sylvain Gaudreault