La rareté des matériaux est en hausse

Annie Gray, Unsplash

Le prix de bois pourrait être corrigé prochainement, enfin diront certains, selon l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ). Selon le vice-président principal aux affaires publiques, les indicateurs sont là, que ce soit au quotidien ou à long terme.

Toutefois, un autre problème est à l'horizon, alors qu'une pénurie se dessine quant à d'autres matériaux, révèle un sondage mené par la firme Léger et commandé par plusieurs associations dans le domaine de la construction. Il est très difficile pour les entrepreneurs et les consommateurs de s'approvisionner en gypse, en acier et en aluminium. Les portes et fenêtres, les fermes de toit et les feuilles de contreplaqué sont aussi rarissimes actuellement.

« Le premier coupable est la demande. Ce n'est pas unique au Québec. Le marché de l'habitation est en feu au Canada et aux États-Unis. Ensuite, les unités de production ont évidemment de la difficulté avec la main-d'oeuvre. Elles ont eu de la misère à la retrouver. La productivité est moins là. Ça se traduit bien souvent par des délais. »

- François Bernier, vice-président principal aux affaires publiques à l'APCHQ

Ces problèmes d'approvisionnement affectent donc inévitablement les nouvelles constructions et les rénovations. Étonnement, chez les entrepreneurs, seulement 5% des 751 répondants ont devancé les foudres de la pénurie en commandant d'avance ou en préparant un inventaire de différents matériaux.

« D'une part, vous avez raison, c'est un peu surprenant. Dans cet environnement, il faudrait être plus prévoyant. Cependant, beaucoup d'entrepreneurs l'ont vécu, c'était tout simplement impossible. C'était bien difficile de s'entendre avec des fournisseurs pour commander d'avance. Ils prenaient des commandes, mais vraiment sous réserve. Il y a peut-être une volonté de s'approvisionner d'avance, mais c'était quand même difficile. »

- François Bernier

Quant aux consommateurs, 37% procèdent à des travaux d'amélioration sur leur résidence, alors que 48% font de l'entretien ou des réparations.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus