La réorganisation de personnel se poursuit au CISSS-AT

hôpital de Rouyn-Noranda

Après le Témiscamingue dans les dernières semaines, le CISSS-AT poursuit sa réorganisation de personnel dans les MRC d'Abitibi, d'Abitibi-Ouest et de Rouyn-Noranda.

À compter d'aujourd'hui (jeudi), le centre intégré affecte certaines infirmières de CLSC à de nouvelles tâches afin de compenser le manque de main-d'oeuvre tout en continuant d'offrir les services essentiels.

Au total dans la région, c'est une soixantaine d'infirmières qui sont affectées par cette réorganisation d'une durée de trois mois.

Parmi les services qui ne sont plus offerts dans certains CLSC on compte entre autres les prises de sang, les services de santé courants et les services pour les gens atteints de diabètes qui n'ont pas de médecin de famille.

Les gens affectés peuvent consulter le site web du CISSS-AT afin de savoir les établissements touchés ainsi que la démarche à suivre pour recevoir les traitements.

Du côté de la direction, on ne se dit pas inquiet que des infirmières quittent leur travail suite à ces réorganisations.

«Pour celles qu'on mobilise vers les services essentiels, on les accompagne. Les infirmières, lorsqu'elle constate l'information elles comprennent la réalité. Le grand défi est de les accompagner pour que la gestion de ce changement-là se fasse bien, que la transition se fasse bien et qu'elle soit bien accueillie dans leurs nouvelles équipes et qu'elles se sentent compétentes.»

-Caroline Roy, PDG du CISSS-AT

Rappelons qu'il manque 160 infirmières au CISSS-AT.

En heure travaillée, cela correspond à une infirmière sur cinq manquantes au sein des différents quarts de travail.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus