La Santé publique en mode prévention au Témiscamingue

COVID

Le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue dévoile son plan de match pour limiter la propagation du coronavirus au Témiscamingue.

Des 130 cas présentement actifs dans la région, 98 sont au Témiscamingue. Dans les 24 dernières heures seulement, 21 personnes ont été infectées.

La Santé publique régionale préfère prévenir dès maintenant au lieu de réagir lorsque la situation aura atteint un point de non-retour.

L'organisation a donc instauré dans la dernière semaine différentes mesures, notamment la fermeture de cinq écoles, l'obligation du port du manque en milieu scolaire et la suspension des activités sportives et culturelles non essentielles.

Des barrages entre le Témiscamingue et l'Ontario ainsi que des restrictions de déplacements interrégionaux ne sont pas dans les cartons à l'heure actuelle.

« Plusieurs informations et rumeurs ont circulé. Je vous le confirme. Aucune réflexion et aucun échange ne sont faits actuellement pour fermer les frontières. »

- Caroline Roy, PDG du CISSS-AT

« On ne retourne pas avec ça. L'objectif est de continuer à augmenter la couverture vaccinale. »

- Dre Omobola Sobanjo, médecin-conseil en Santé publique

Dans la Vallée-de-l'Or, cinq écoles sont fermées. Quatre cas se sont ajoutés aujourd'hui dans la MRC. Trois citoyens sont actuellement hospitalisés dans la région.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus