La trêve terminée, les moyens de pression reprennent

FIQ

Après une trêve d'une semaine, les membres du Syndicat interprofessionnel en soins de santé de l'Abitibi-Témiscamingue (FIQ-SISSAT) sont fin prêts à reprendre leurs moyens de pression.

Dans la dernière semaine, le Tribunal administratif du travail (TAT) a jugé illégal l'arrêt du temps supplémentaire volontaire, une mesure musclée du Syndicat qui avait pour objectif de presser le gouvernement d'agir.

Réunies en assemblée générale, les 1600 professionnelles ont voté à l'unanimité pour que se poursuivre le plan de mobilisation en cours.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus