Le gouvernement pressé de doubler les aires protégées

La nouvelle loi sur la laïcité adoptée tard hier soir par le gouvernement Legault, à l'aide d'un baîllon, sera contestée devant les tribunaux.

Une coalition regroupant plusieurs organismes incluant le Conseil régional de l'environnement de l'Abitibi-Témiscamingue (CREAT) presse le gouvernement d'agir.

Elle veut que Québec double le nombre d'aires protégées et atteigne la cible de 17% d'ici janvier. Le message lancé est clair: « Quitte ou double pour la protection de la nature ».

« C'est au gouvernement de prendre ce dossier en charge. On comprend qu'il peut y avoir des intérêts commerciaux ou industriels sur certains territoires. Mais, avant de tout couper ou de tout exploiter ce territoire, il est nécessaire de voir à leur protection. C'est le cri qu'on lance tous ensemble. »

- Clémentine Cornille, directrice générale du CREAT

Selon la directrice générale, le futur de ces écosystèmes pourrait être impacté si ces milieux ne sont pas officiellement protégés des activités industrielles, forestières ou minières. En 2030, 30% du territoire devra être protégé des exploitations.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus