Le gouvernement s'implique dans l'usine de Lebel-sur-Quévillon

Francois Legault (La Presse)

Le gouvernement caquiste investit 140$M et devient partenaire du projet de relance de l'usine de Lebel-sur-Quévillon.

Globalement, c'est un projet de plus de 300$M qui va fournir 1700 emplois directs et indirects dans plusieurs communautés du Nord-du-Québec et de l'Abitibi-Témiscamingue, comme Lebel-sur-Quévillon, Landrienne et Matagami

Québec croit au projet au point où il en devient actionnaire et l'annonce d'aujourd'hui (vendredi) officialise la relance.

Chantiers Chibougamau a racheté l'usine en 2018.  Voici le directeur exécutif, Frédéric Verreault :

«C'est le plus gros projet de notre histoire et c'est aussi l'un des plus gros projets de l'industrie forestière québécoise depuis des décennies.»

- Frédéric Verreault

L'aspect environnemental est aussi intéressant, explique Frédéric Verreault :

«On va ainsi pouvoir augmenter la quantité de plastique à usage unique qu'on va pouvoir remplacer par une fibre renouvelable.  C'est sur tous les fronts que le projet est appelé à être gagnant».

- Frédéric Verreault

Si tout va bien, l'usine commencera à produire de la pâte kraft à l'été 2020.  Uniquement pour Lebel-sur-Quévillon, ce sont 300 emplois.