Le ministre de la Santé doit être conséquent selon Jean-Maurice Matte

Jean-Maurice Matte tente l'impossible pour sauver l'urgence de Senneterre. Le maire sortant de Senneterre est à Québec aujourd'hui où il a rencontré Dominique Anglade, cheffe de l'opposition.

L'urgence doit fermer pendant 16 heures tous les jours, dès le 18 octobre.  Le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue dit ne pas avoir le choix, en raison d'un manque de main-d'oeuvre. Ce faisant, les Senneterriens aux prises avec un problème de santé devraient faire 75km de route pour se rendre à Val-d'Or.

Les citoyens de Senneterre ne lâchent pas le morceau et continuent de dénoncer le plan de contingence du CISSS régional.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement repoussait au 15 novembre la date butoir à laquelle tous les travailleurs de la santé devront être obligatoirement vaccinés et que de les suspendre dès vendredi aurait été un risque trop élevé.

Selon le maire sortant de Senneterre, Jean-Maurice Matte, le gouvernement doit avoir le même raisonnement avec le plan de contingence et la fermeture de l'urgence de Senneterre.

Jean-Maurice Matte affirme que peut de chose se sont passé depuis sa discution avec Christian Dubé.

«Je n'ai eu aucune suite du ministre de la Santé, aucune du CISSS-AT et aucune suite concernant le plan de Senneterre qui est un plan de gestion des horaires très éfficaces. En attendant, il y a des gens qui sont dans l'angoisse et d'autres qui demeurent indignés. On espère que les bonnes décisions vont être prises.»

Le maire sortant espère que le ministre Dufour s'implique d'avantage dans ce dossiers.

À compter du 18 octobre, l'urgence de Senneterre sera fermée tous les jours entre 16h et 8h le lendemain matin.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus