Le projet de loi 40 préoccupe les chambres de commerce

Élève-Istock lvdesign77

Les chambres de commerce de la région sont très préoccupées par le projet de loi 40 du gouvernement caquiste. Celui-ci vise la modification de la gouvernance scolaire alors que tous les pouvoirs seraient centralisés à Québec.

Les chambres de commerce demandent donc au ministre de l'Éducation que les régions puissent conserver leur pouvoir décisionnel et autonomie locale.

Selon elles, il est important de penser au bien-être des élèves avant de modifier l'organisation scolaire.