Le rapport sur les droits des enfants prend la poussière

Rapport commission Laurent

Il y a un an maintenant, la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse rendait public son rapport.

À ce moment, les organismes ESPACE, dont celui en Abitibi-Est, se réjouissaient de voir plusieurs recommandactions être proposées dans cette documentation.

Toutefois, un an plus tard, force est de constater sur le terrain que peu d'actions se sont réellement concrétisées. L'adoption du projet de loi 15 qui vient modifier la protection de la jeunesse est insuffisante, estime ESPACE Abitibi-Est.

« Après la Commission et le rapport, il n’y en a pas assez qui est fait. Des milliers d'enfants au Québec vivent toujours de la violence. Le rapport Laurent recommandait d'avoir une charte des droits des enfants et un commissaire dédié au respect des droits des enfants. Ce sont des choses qui nous donnais espoir, mais elles n'ont pas été réalisées dans la dernière année. »

- Audrey Petit, coordonnatrice aux projets et aux communications chez ESPACE Abitibi-Est

Cette Commission avait été créée dans le but d'apporter une réflexion sur les services de protection de la jeunesse, la loi et le rôle notamment des tribunaux, à la suite du décès d'une fillette de sept ans à Granby, en 2019.

« On aimerait beaucoup avoir plus de transparence et être impliqué dans les processus ou les décisions. On n'est pas inclus. Les autres organismes communautaires non plus. On est très peu consulté. Pourtant, on répond à des besoins de la population. »

- Audrey Petit

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus