Les aînés, une solution pour la pénurie de main-d'oeuvre

Vieillesse mikyso

Il est important de souligner tout l'apport qu'ont les aînés dans la société, en cette journée internationale des aînés. En ce sens, il se peut que les personnes âgées prennent encore plus de place dans les années à venir pour aider les entrepreneurs provinciaux.

Ce groupe d'âge peut réellement être une piste empruntée pour solutionner la pénurie de main-d'oeuvre. Plusieurs ont encore la forme pour intégrer le marché du travail sans compter toute l'expérience qu'ils peuvent amener au sein d'une entreprise.

« Personellement, je ne suis pas un étudiant de la situation des aînés dans le monde actuel. Mais, j'ai l'impression que s'il y a un manque de main-d'oeuvre et qu'il y a des aînés en pleine forme, je ne vois pas pourquoi ils ne seraient pas utilisés s'ils veulent travailler dans un domaine! »

-Marcel Sabourin, porte-parole en cette journée internationale des aînés

Marcel Sabourin pratique toujours son métier d'acteur, de scénariste, de réalisateur et de monteur québécois, et ce, à l'âge de 84 ans.