Les enfants doivent être le plus égalitaires possible

Les organisateurs de la Grande semaine des tout-petits se préparent à étendre leurs activités partout en Abitibi-Témiscamingue pour sa quatrième édition. La mission de cet événement est d'aider les jeunes à devenir plus égalitaires sur le plan physique et psychologique avant qu'ils s'apprêtent à débuter la maternelle.

Les organisateurs de la Grande semaine des tout-petits se préparent à étendre leurs activités partout en Abitibi-Témiscamingue pour sa quatrième édition.

La mission de cet événement est d'aider les jeunes à devenir plus égalitaires sur le plan physique et psychologique avant qu'ils s'apprêtent à débuter la maternelle.

« Nous avons un bon portrait au niveau de la petite enfance en Abitibi-Témiscamingue. Maintenant, il faut trouver les stratégies qui sont les plus porteuses et où l'on va réussir à réduire ces écarts. On a déjà réussi à réduire des écarts. On doit améliorer encore certaines choses. Un des facteurs prédictifs de réussite à l'entrée à l'école, c'est le rôle des parents. »

-Yannick Roy, président d’Action Réussite et directeur général de la Commission scolaire Harricana

Au menu, il y aura du des bains et du patinage, des contes ainsi que des spectacles de marionnettes.

Ça débute dimanche et se conclura le 23 novembre.