Les organismes communautaires ont besoin d'argent

Les organismes communautaires de partout en province incluant ceux de l'Abitibi-Témiscamingue relancent le gouvernement Legault dans le cadre de la campagne «Engagez-vous pour le communautaire». Ils veulent que le gouvernement injecte 460 M$ d'ici 2022 dans le milieu communautaire, les programmes sociaux et les services publics.

Les organismes communautaires de partout en province incluant ceux de l'Abitibi-Témiscamingue relancent le gouvernement Legault dans le cadre de la campagne «Engagez-vous pour le communautaire». Ils veulent que le gouvernement injecte 460 M$ d'ici 2022 dans le milieu communautaire, les programmes sociaux et les services publics.

L'absence de financement a d'énormes répercussions alors que beaucoup d'organisations sont contraintes de réduire leurs activités pendant que d'autres ferment leurs portes.

Ce manque d'argent est aussi la cause de l'épuisement des employés, du roulement de personnel et de la dégradation des conditions de travail.

Marie-Ève Duclos, coordonnatrice de la Concertation régionale des organismes communautaires de la région, reconnait que même s'il en manque encore beaucoup, la CAQ s'est déjà montrée très ouverte à dégager des sommes pour ces milieux.

« On a eu des augmentations lors des deux dernières années des libéraux. Quand la CAQ est arrivée, elle a bonifié l'engagement des libéraux. Oui, on sent qu'il y a une ouverture de la part du nouveau gouvernement à mieux nous soutenir et ils l'ont prouvé l'année passée en bonifiant l'enveloppe qui était déjà prévue. Cette tape dans le dos a fait du bien, mais il nous en faut plus. »

-Marie-Ève Duclos, coordonnatrice de la Concertation régionale des organismes communautaires de la région

Le ministre régional Pierre Dufour devrait s'entretenir avec plusieurs organismes le mois prochain.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus