Les préposés aux bénéficiaires veulent de meilleures conditions

préposé aux bénéficiaires photo istock

Les préposé(e)s aux bénéficiaires en Abitibi-Témiscamingue veulent de meilleures conditions au boulot.

Ça tombe bien puisque l'Entente nationale entre le gouvernement Legault et l'Association des ressources intermédiaires d'hébergement du Québec (ARIHQ) arrive à échéance au mois de mars. Ce sera le temps pour les membres de s'exprimer sur leurs revendications.

« La main-d'oeuvre préoccupe vraiment nos membres. On voit que la capacité de payer les gens qui travaillent dans les ressources intermédiaires est très faible. C'est une situation qui est très préoccupante. Les gens ont de plus en plus de difficulté à recruter pour donner des services à des personnes qui sont très vulnérables. »

-Johanne Pratte, directrice générale de l'ARIHQ

Aucune date n'est avancée pour le début des pourparlers et l'ARIHQ ne peut pas compter sur un mandat de grève dans ce cas-ci.

Actuellement dans notre région, il manque 74 préposé(e)s.