Mines et sécurité, une histoire d'amour qui perdure depuis 55 ans

Casa Berardi

La santé et la sécurité des travailleurs est une valeur qui est bien ancrée dans l'industrie minière en Abitibi-Témiscamingue. Ça fait 55 ans maintenant que les entreprises du territoire se font former par l'Association minière du Québec l'instant d'un colloque.

Depuis tout ce temps, l'AMQ estime que plusieurs avancés ont été réalisés pour réduire les risques de blessure et décès dans les mines.

Bien que les conditions de vie se soient améliorées au fil des années, il y a encore du travail à faire, selon Josée Méthot.

« Il y aura toujours de l'amélioration à faire. Même lorsqu'on sera les meilleurs, il y aura encore de l'amélioration à faire. Elle sera cependant à différent niveau. Aujourd'hui, on travaille énormément sur les comportements et le leadership en santé et sécurité. On ne parlait pas de ça il y a 50 ans. Dans le temps, on s'organisait pour que l'équipement soit sécuritaire. Aujourd'hui, nous sommes rendus ailleurs. »

-Josée Méthot, la présidente-directrice générale de l'Association minière du Québec

Près de 300  gestionnaires et superviseurs du secteur minier ont assisté à des conférences lors du 55e colloque qui se tenait à Rouyn-Noranda, aujourd'hui (mardi).