Pikogan et Sayona Québec s'entendent

Sayona Québec et le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni (Pikogan) s'entendent quant aux travaux d'exploration qu'a tenue l'entreprise pour son projet Authier, à La Motte.

Sayona Québec et le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni (Pikogan) s'entendent quant aux travaux d'exploration qu'a tenue l'entreprise pour son projet Authier, à La Motte.

L'entente survient après que l'exploration ait eu lieu en raison des délais que peuvent entrainer les pourparlers avant qu'elle se concrétise.

« Ils veulent avoir un droit de regard sur le projet. S'il est bon et qu'il y a des répercussions positives pour leur communauté, c'est sûr qu'ils voudront y prendre part. Il y a plusieurs volets, dont un économique et social. Ils veulent être un joueur clé dans le processus. En signant cette entente, je pense qu'on vient concrétiser ça. »

-Serge Rouillier, directeur du développement durable chez Sayona Québec

D'autres ententes pourraient suivre entre l'entreprise et la communauté, notamment sur l'exploitation de la mine.

Notons aussi que trois comités, dont deux portant sur les retombées économiques et l'environnement, seront mis en place afin d'impliquer Pikogan dans les décisions futures entourant le projet Authier.