Possible règlement avant le procès de Judith Hunter August

Le Palais de justice de Ville-Marie.

Le dossier judiciaire de Judith Hunter August pourrait ne pas se rendre jusqu'au procès. La femme de 52 ans, accusée de négligence criminelle causant la mort et de conduite dangereuse causant la mort, pourrait clore son dossier criminel lors des prochains mois.

 

Cependant, il n'a pas été précisé qu'un règlement mènerait à un plaidoyer de culpabilité de Judith Hunter August. En l'absence d'un règlement, le procès s'échelonnerait sur une à deux semaines. Au court des prochaines semaines, d'importantes discussions vont se poursuivre entre la Défense et la Couronne.

Selon la Sûreté du Québec, le 2 juillet 2019, Judith Hunter August aurait été au volant d'une embarcation nautique sur le lac Kipawa. L'accusée aurait alors effectué une manoeuvre dangereuse ce qui aurait mené au décès de la victime.

La cause sera appelée de nouveau au Palais de justice de Ville-Marie dans la matinée du 17 mai. L'échéance de l'arrêt Jordan, qui consiste à fixer un délai maximal entre le dépôt des accusations et la tenue d'un procès, est toujours respectée.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus