Que deux cas actifs en Abitibi-Témiscamingue

COVID-virus1-ete (13)

Il ne reste que deux cas actifs de COVID-19 en Abitibi-Témiscamingue. Dans les dernières, trois citoyens ont vaincu la maladie, selon la Santé publique régionale.

La mauvaise nouvelle de la journée est que les scientifiques surveillent de près un nouveau virus qui a le potentiel de déclencher une autre pandémie. La mutation est une souche de la grippe porcine qui s'apparente à la H1N1 pour laquelle un vaccin existe aujourd'hui.

Les tests sanguins confirment que des ouvriers d'abattoirs ont été contaminés par des porcs en Chine. Les experts estiment que le virus G4 a une capacité de mutation préoccupante qui lui permettrait de se propager d'un humain à l'autre. À première vue, le vaccin contre la grippe ne serait pas efficace pour se protéger.

Finalement, le masque sera obligatoire pour les personnes de 12 ans et plus dans tous les transports en commun du Québec, à compter du 13 juillet. Il y aura une période de transition de deux semaines, après quoi les usagers qui n'en portent pas se verront refuser l'accès. Aucune amende ne sera imposée et il n'y aura pas de police pour faire respecter la consigne.

« Si quelqu'un veut entrer avec un sofa dans un autobus, le chauffeur ne va pas le laisser entrer. On ne peut pas entrer dans un autobus si on n'a pas un masque, à partir du 27 juillet. »

-François Legault, premier ministre du Québec

Le masque sera fortement recommandé pour les 2 à 12 ans qui prennent les autobus. Pour les poupons de 2 ans et moins, il est préférable de ne pas le porter. Pour l'instant, le couvre-visage n'est pas obligatoire dans les commerces, mais toujours fortement recommandé.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus