Québec solidaire invite le gouvernement à modifier ses programmes

Émilise Lessard-Therrien s'adresse à des militants réunis à Rouyn-Noranda.

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, remet en question la façon de procéder du gouvernement et l'invite à apporter des changements quant à ses programmes.

Québec annonçait hier retenir 66 projets dans 11 régions différentes dans le cadre de la première phase du programme Régions branchées. Cependant, l'Abitibi-Témiscamingue ne recevra aucune somme des 150 M$ qui serviront à connecter à internet 60 000 foyers d'ici juin 2022.


C'est une nouvelle qui a consterné la solidaire Émilise Lessard-Therrien.

« Le gouvernement a tout intérêt à prendre ça en charge lui même plutôt que de mettre l'argent sur la table et attendre de voir qui en a besoin. Des appels d'offres d'une durée de six ou sept semaines ne laissent pas beaucoup de marche de manoeuvre pour déposer des projets. Ça prend une certaine expertise que nos petites localités n'ont pas nécessairement dans leurs bureaux. »

-Émilise Lessard-Therrien, députée solidaire de Rouyn-Noranda-Témiscamingue

Le contexte dans lequel on est actuellement démontre l'importance d'avoir accès à internet. Plusieurs élèves et employés doivent étudier et travailler avec une connexion déficiente. Toutefois, certains peuvent voir en cette première phase une lueur d'espoir. Si le projet venait à se déployer en plusieurs phases, l'Abitibi-Témiscamingue pourrait finalement bénéficier du programme et recevoir des sommes.

Québec solidaire travaille à proposer un plan qui répondrait mieux aux besoins des petites localités afin de les connecter à internet. Il sera déposé la semaine prochaine.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus