Réduction des émissions d'arsenic au premier trimestre

Les installations de la Fonderie Horne, dans le quartier Notre-Dame de Rouyn-Noranda, en mai 2019.

Les émissions d'arsenic de la Fonderie Horne dans l'air ambiant de Rouyn-Noranda sont en baisses au premier trimestre.

De janvier à mars, la moyenne en arsenic à la station légale est de 71,4 nanogrammes par mètre cube (ng/m³).

Ça représente une diminution de 54%, comparativement à la moyenne 2015-2021 où le cumulatif était de 155,7 ng/m³.

Selon Glencore, il ne fait aucun doute que les projets du plan d'action actuellement en développement ont un impact direct.

« C'est un résultat du travail de notre projet de réduction des émissions d'arsenic. C'est notamment notre projet pilote qu'on a débarré à la fin décembre de l'année dernière qui a porté fruit. Si les vents sont sur la moyenne, on s'attend à une poursuite de nos bons résultats pour tout le restant de l'année, avec surement une moyenne aux alentours de 60 [ng/m³]. »

- Marie-Élise Viger, première responsable environnement pour les opérations métallurgiques cuivre en Amérique du Nord chez Glencore

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus