Rouyn-Noranda est délaissée par le MTQ, clame Diane Dallaire

La mairesse sortante, Diane Dallaire, désire conserver son poste, l'instant d'un second mandat.

Le mois dernier, le conseil municipal de Rouyn-Noranda a sonné le ministre des Transports, François Bonnardel, de revoir le volet entretien de son programme d'aide à la voirie locale.

Cette fois, c'est la mairesse sortante, Diane Dallaire, seule, en tant que candidate à la mairie, qui presse le gouvernement de revoir à la hausse les enveloppes budgétaires pour réparer l'état lamentable du réseau routier rouynorandien.

Selon Diane Dallaire, le manque à gagner aujourd'hui se chiffre en million de dollars parce que Québec diminue depuis des années son apport financier depuis que Rouyn-Noranda est devenue une Ville-MRC.

La candidate s'engage donc à poursuivre les représentations auprès du ministère des Transports pour que l'injustice soit réparée. En guise d'exemple, une subvention de 277 000$ a été remise à Laverlochère-Angliers dans les derniers mois, pendant que Rouyn-Noranda recevait 345 000$.

« On nous a dit qu'il y avait une révision du programme en avril 2021. On attendait ça. Avec la révision du programme, on a eu des sommes. On parle de 345 000$. C'est pour ça qu'on reprend le dossier en main. Ça ne tient pas la route. Il faut rencontrer le ministre Bonnardel de façon urgente. »

- Diane Dallaire, candidate à la mairie de Rouyn-Noranda

Dans un autre ordre d'idée, Diane Dallaire promet d'améliorer les conditions de vie des femmes de Rouyn-Noranda, si élue en novembre. La candidate reconnait que l'Abitibi-Témiscamingue fait triste figure quant à la violence faite aux femmes.

La première mairesse de l'histoire de Rouyn-Noranda va intervenir auprès des médiaux locaux afin qu'ils cessent de tolérer la violence verbale sur leurs réseaux sociaux, étant elle-même la cible de plusieurs internautes.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus