Rouyn-Noranda est victime d'injustice, clame l'administration

Travaux routiers

Les élus de Rouyn-Noranda dénoncent une iniquité dans la répartition des budgets alloués par Québec pour réparer le réseau routier.

Le volet entretien du programme d'aide à la voirie locale du gouvernement du Québec n'est nullement adapté aux réalités d'une ville-MRC comme Rouyn-Noranda.

Les élus de Rouyn-Noranda dénoncent une iniquité dans la répartition des budgets alloués par Québec pour réparer le réseau routier.

Samuel Deschênes, Bell Média - La mairesse Diane Dallaire, entourée des conseilleurs municipaux, lance un cri du coeur au gouvernement de corriger le volet entretien du programme PAVL.

À titre d'exemple dans la région, le ministère des Transports (MTQ) a décerné une enveloppe de 2 M$ à la MRC de Témiscamingue en juin dernier. Rouyn-Noranda, pour sa part, a reçu seulement 345 000$ pour l'entretien de ses routes en ruralité.

Selon les élus, d'année en année, l'aide du MTQ a diminué et aujourd'hui, les besoins se chiffrent en million. La mairesse, Diane Dallaire, fait donc appel aux médias pour dénoncer cette injustice et par le fait même illustrer la problématique aux citoyens.

« Les besoins sont grands, les moyens sont limités. Ne pas avoir les sommes requises du ministère touche les finances municipales. On en fait de l'entretien, mais on prend l'argent ailleurs, alors qu'on devrait recevoir cette aide du ministère. Pas juste la population rurale, mais l'ensemble de la population de Rouyn-Noranda doit entendre ce qu'on a à dire. C'est une iniquité flagrante. »

- Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus