Rouyn-Noranda se lève pour l'urgence de Senneterre

La mairesse de Rouyn-Noranda demande à ses citoyens de limiter les déplacements entre les différentes villes de la région. Actuellement, les 28 personnes infectées à la COVID-19 se situent toutes dans la MRC de Rouyn-Noranda.

L'Abitibi-Témiscamingue est une région soudée. La Ville de Rouyn-Noranda se lève pour défendre haut et fort sa compatriote senneterrienne et son urgence qui fermera tous les jours entre 16h et 8h, à compter du 18 octobre, en raison de la pénurie de main-d'oeuvre.

Par le biais d'une résolution adoptée lors de la dernière séance du conseil municipal, les élus rouynorandiens s'adressent au ministre de la Santé afin de lui indiquer que les services en ruralité sont primordiaux.

Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda, s'inquiète aussi pour ses citoyens, alors que les points de services CSLC en ruralité fermeront aussi leurs portes.

« Nos milieux ruraux sont fragiles. C'est inquiétant. On veut expressément avoir la certitude que le service va revenir. On peut comprendre tout à fait l'urgence de la situation et que si on manque d'infirmière à l'urgence, ça se peut qu'on ne soit pas capable, mais est-ce qu'on peut se dire que c'est pour un temps? On va se reparler régulièrement des solutions. »

- Diane Dallaire, mairesse sortante de Rouyn-Noranda

Rouyn-Noranda rencontrera la mairesse Dallaire et son équipe aujourd'hui.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus