Senneterre en colère de la possible fermeture de l'urgence

Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Jean-Maurice Matte est furieux.

Le maire sortant de Senneterre n'accepte pas la sortie du ministre de la Santé, Christian Dubé, sur une possible fermeture de l'urgence de Senneterre.

L'option a été évoquée pour tenter de laisser souffler le personnel, mais ça voudrait dire, pour un Senneterrien, une trotte de 70km aller et tout autant au retour.

C'est non avec un grand N pour Jean-Maurice Matte :

«Honnêtement, celle-là, le ministre l'a échappé.  Pour nous, c'est inacceptable.  On nous dit de prendre notre personnel et de l'envoyer travailler ailleurs en attendant que la crise de main-d'oeuvre soit résorbée, ça ne fait pas de sens.  À 8h, le monde ne veut pas arriver devant une porte barrée et des lumières fermées.  On veut des services à un Centre de santé dûment accrédité et bien équipe.  Ça n'en restera pas là.»

- Jean-Maurice Matte

Il demande au CISSS régional de se tenir debout pour Senneterre :

«J'ai déjà discuté avec Caroline (Roy la pdg du CISSS-AT) et je pense qu'elle est prise avec la volonté de son ministre.  Il est temps qu'elle, elle mette son pied à terre pour le bien des gens de la région.»

- Jean-Maurice Matte

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus