Senneterre : il y aura finalement enquête du coroner

Richard Genest

Il y aura finalement une enquête du coroner entourant le décès de Richard Genest, 65 ans, de Senneterre. L'homme est décédé après avoir parcouru plus de 130 kilomètres en ambulance.

Puisque l'urgence de Senneterre est fermée la nuit, le patient a été pris en change deux heures plus tard à Val-d'Or où il était impossible de procéder aux chirurgies. Il a donc été transporté d'urgence à Amos, mais il était trop peu trop tard.

Le Bureau du coroner tentera donc de mettre en lumière les circonstances qui ont mené au décès tragique. Le processus est confidentiel. Seul le rapport sera public. Des recommandations pourraient être émises à la fin de l'enquête pour éviter qu'une situation semblable ne survienne.

Plus tôt aujourd'hui, les partis d'opposition ordonnaient au gouvernement Legault la tenue d'une enquête.

« Le premier ministre peut demander une enquête. Il faut que le coroner enquête pour nous expliquer ce qui s'est passé et s'il y a un lien avec la fermeture de l'urgence. Le premier ministre disait aujourd'hui que c'est un CLSC et non une urgence. Il dédramatisait, au lieu de prendre la pleine responsabilité et de saisir l'ampleur de ce que les gens vivent. Quelqu'un a besoin de répondre présent. »

- Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral

Le Bureau du coroner avait d'abord mentionné qu'il n'y en aurait pas, faute d'éléments.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus