Situation fragile en milieu scolaire

Classe

La situation pandémique dans les écoles de la région est viable, mais fragile, croit Yannick Roy, directeur général du Centre de services scolaires Harricana. Les cours sont offerts en présentiel depuis le 17 janvier.

Il manque en ce moment une centaine d'employés, entre autres des enseignants, du personnel de soutien et du personnel-cadre et direction. Des élèves aussi sont en isolement. Par exemple, au Centre de services scolaire Harricana seulement, plus de 230 étudiants sont tenus à l'écart.

Malgré tout, les milieux sont sécuritaires, assure la Santé publique. Maintenant, l'objectif du ministère de l'Éducation est que les classes et les écoles demeurent ouvertes.

« Au niveau de la gestion des cas, on est vraiment dans un protocole différent d'avant. On allait tester l'ensemble du groupe lorsqu'un cas était déclaré et on prenait une décision de fermeture de classe ou d'école. La stratégie, elle est différente. C'est une stratégie au niveau des individus. On va isoler l'individu qui est positif ou qui a des symptômes. »

- Yannick Roy, directeur général du Centre de services scolaires Harricana

Les établissements scolaires sont prêts à toute éventualité. En un claquement de doigts, ils pourront basculer vers l'enseignement à la maison, si plus de 60% des élèves sont touchés.

Deux tests de dépistage sont utilisés dans le protocole d'intervention, soit un autotest et un test rapide.

Selon Yannick Roy, autant chez le personnel que chez les élèves du Centre de services scolaire Harricana, le taux de vaccination est élevé.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus