Six ans de prison pour le Valdorien Érick Tanguay

Érick Tanguay

Le Valdorien Érick Tanguay va passer les six prochaines années en prison. Celui qui a été longtemps recherché par la police puis ramené ici à partir de la République dominicaine plaide coupable à des accusations de trafic et complot pour trafic de drogues.

Il participait activement à une organisation criminelle dans la région en 2015, mais avait commencé à réduire ses activités au moment de la frappe policière.

« Je pense que le message est passé. On parle quand même de six ans de détention dans un pénitencier fédéral. L'individu aura une peine similaire à celles que ses complices ont reçues dans le temps. On espère que les gens soient dissuadés d'avoir cette idée, de commencer un réseau. C'est le but. »

-Me Andrée-Anne Gagnon

Samuel Deschênes, Bell Média

En se rangeant derrière la décision commune des avocats, le juge Jacques Ladouceur s'est adressé à Érick Tanguay lui rappelant que les dossiers du genre finissent toujours mal, que les avantages du crime organisé sont éphémères, qu'il causait beaucoup de dégâts autour de lui, qu'il rendait sa famille triste et qu'il devrait penser à ses proches en sortant de prison.

Érick Tanguay s’était refait une vie en République dominicaine avec une femme et un enfant au moment où la justice canadienne l'a rapatrié ici.

Tous les autres complices dans ce dossier ont écopé de peines variant entre deux et six ans de prison.