Système d'alerte : les facteurs derrière les paliers

paliers covid

La Santé publique régionale donne davantage de détails concernant le nouveau code de couleurs instauré par le gouvernement provincial. C'est pour connaitre le taux de propagation de la COVID-19 au Québec et isoler les régions où c'est plus problématique.

Le nombre de cas et d'hospitalisations ainsi que les éclosions sont des facteurs qui dicteront à quel niveau d'alerte se situent les régions. Pour le moment, l'Abitibi-Témiscamingue est au bas de l'échelle, soit au palier vert.

Toutefois, si la pandémie venait à prendre de l'ampleur régionalement, l'Abitibi-Témiscamingue pourrait devenir un endroit jaune, orange ou même rouge. Selon la couleur, les mesures pourraient passer de strictes à maximales, si bien que certains secteurs d'activité ou villes pourraient de nouveau être confinés.

« L'objectif derrière ça est de nous aider à suivre l'évolution, d'optimiser au maximum la protection de la santé de notre population, mais aussi de minimiser les impacts d'un confinement. On préfère utiliser les indicateurs pour ajuster les mesures propres à notre réalité régionale. »

-Dre Omobola Sobanjo, médecin-conseil en Santé publique

La Santé publique régionale collabore à la mise à jour hebdomadaire du système d'alerte.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus