«Tatouage pour la cause» vise les 10 000$ cette année

Maxime Frigon tatoue pour la Trisomie 21

La population régionale est de nouveau sollicitée pour faire avancer la cause de la trisomie 21. Se tiendra le 21 mars à l'école La Source, la troisième édition de l'événement «Tatouage pour la cause».

Les citoyens pourront se faire tatouer le logo de ce syndrome au coût de 40$. Les organisateurs aimeraient remettre 10 000$ cette année au Fonds régional de la Trisomie 21.

« Je peux vous dire que l'an passé, on a dû refuser des gens. Cette année, on a énormément de demandes. D'après moi, on ne sera pas capable de fournir tous les gens qui veulent un tatouage, encore. C'est sûr que ça dépend toujours du nombre de tatoueurs qu'on a, mais on ne fournit pas en vrai. La participation ne diminue pas, malgré ce qu'on pourrait penser. »

-Léonie Plourde, fondatrice de «Tatouage pour la cause»

Léonie Plourde est aussi mère d'un petit garçon de 7 ans ayant la trisomie 21.

« J'ai appris la trisomie de mon fils deux heures après sa naissance. Je me suis rendu compte assez rapidement qu'il n'y avait pas beaucoup de soutien. Il n'y avait pas de regroupement de parents en Abitibi. Il y en a un au Québec, à Montréal. Au fur et à mesure, je voyais les regards un petit peu plus négatifs portés sur mon fils. Je me suis rendu compte qu'il y avait un gros manque dans notre région. »

-Léonie Plourde

Léonie Plourde visite actuellement les écoles primaires et secondaires afin de sensibiliser les étudiants à cette cause.

En deux ans, la participation de près de 300 personnes à l'événement a permis de récolter plus de 11 000$.