Un 2e laboratoire pour Agnico Eagle, cette fois à Val-d'Or

Covid-19

Un laboratoire est en place à l'aéroport de Val-d'Or afin d'analyser les tests de dépistages des travailleurs miniers envoyés au Nunavut.

C'est Agnico Eagle qui est derrière cette initiative, elle qui veut offrir un environnement de travail sain pour protéger ses employés. Ils seront testés avant l'embarquement soit à Mirabel ou au Centre de transit minier de Val-d'Or.

Les échantillons seront analysés au laboratoire basé sur le site de l'aéroport de Val-d'Or et les délais avant l'obtention du résultat varient entre 6h et 8h. Par la vitesse de l'obtention des résultats, l'entreprise peut espérer déployer plus rapidement ses employés sans avoir à les placer en isolation.

« Le plus gros défi dans un site comme celui au Nunavut est qu'on a entre 500 et 1000 employés. Plus longtemps on attend avant d'obtenir les résultats, plus complexe sera l'exercice de traçage. Pour nous, ça s'amplifie et ça sécurise de beaucoup les opérations. »

-Martin Plante, vice-président des opérations pour Agnico Eagle au Nunavut

C'est le deuxième laboratoire mobile du genre à voir le jour chez Agnico Eagle. En avril dernier, la compagnie en a installé un à Méliadine pour dépister chaque rotation de travailleurs.

Un des avantages de ce laboratoire est qu'il peut détecter un cas positif même si l'employé est asymptomatique.

Jusqu'à présent, les 4600 tests effectués dans les divisions Méliadine et Meadowbank se sont tous avérés négatifs. Au total, ce sont 500 dépistages qui seront faits quotidiennement aux laboratoires de Val-d'Or et Méliadine.

Notons que les mesures instaurées au début de la pandémie comme le port du masque lors des vols, la distanciation physique sur les sites miniers et à l'intérieur des opérations ainsi que le lavage des mains sont toutes maintenues.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus