Un concours pour prévenir la pollution au Lac Noranda

Lac Kiwanis

Une collaboration est née entre la Ville de Rouyn-Noranda et le Centre technologique des résidus industriels (CTRI) afin de préserver le Lac Noranda (Kiwanis).

Les élus veulent que ce plan d'eau garde ses fonctions écologiques pour que la population puisse en bénéficier notamment grâce aux nombreuses activités récréatives qui s'y déroulent.

Même si le Lac Noranda n'est pas menacé, il y a de l'inquiétude au niveau du bassin versant qui est majoritairement urbanisé ce qui peut amener à long terme des sources de pollutions. Dans la dernière semaine, la zone de baignade était momentanément inaccessible à la plage Kiwanis en raison de la présence de cyanobactéries causée par le vent.

Un portrait historique serait dressé quant aux dernières années du plan d'eau avant que la Ville de Rouyn-Noranda procède à l'échantillonnage de l'eau pour la baignade, des sédiments et le sol qu'on retrouve dans le fond du lac ou l'eau qui provient des émissaires pluviaux.

« C'est là qu'on va déterminer un plan d'intervention pour anticiper les sources de pollution, identifier ce qui aurait vraiment un impact significatif pour le lac et comment on peut le contrôler. »

-Sarah Lamothe, coordonnatrice au laboratoire d'écologie appliqué et biorestauration au CTRI

Pour que le projet puisse se réaliser, la Ville de Rouyn-Noranda et le CTRI doivent bénéficier d'une subvention provenant du Fonds de recherche, nature et technologies (FRQNT) et son Programme Visage municipal (MUN).

Après avoir passé la première étape qui est l'acceptation de la lettre d'intention, les divers acteurs impliqués doivent déposer une demande complète d'ici le 30 septembre.

Si cette demande est acceptée par le FRQNT dans le cadre de ce concours, 100 000$ seront versés en subvention et le projet d'une durée de deux ans pourra se mettre en branle en avril 2021.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus