Un débat surtout présentatif, mais houleux à l'occasion

Dans l'ordre, Luis Henry Gonzalez, Sébastien Lemire, William Legault-Lacasse et Bethany Stewart. Tous ont présenté leurs principaux engagements lors du débat.

Les quatre candidats qui aspirent à devenir députés afin de représenter l'Abitibi-Témiscamingue à Ottawa ont croisé le fer, l'instant d'un débat, à Rouyn-Noranda.

Ce débat a laissé place à une soirée de présentation où tour à tour, les candidats ont présenté leur vision de la région ainsi que leurs nombreux engagements politiques sur des thèmes comme l'environnement, la famille et le développement économique.

Par contre, à certaines reprises, quelques attaques houleuses ont eu lieu entre le député bloquiste sortant, Sébastien Lemire, et William Legault-Lacasse du Parti libéral.

« Très tôt dans la campagne électorale, M. Lemire a tiré des flèches surtout directement vers moi. L'exercice que j'ai voulu faire, c'était d'attaquer les propositions des partis. Je n'ai jamais attaqué personnellement. J'ai une grosse carapace. »

- William Legault-Lacasse, candidat libéral

« J'ai le sentiment que j'ai beaucoup plus été attaqué par William Legault-Lacasse. Il y a des éléments qui pour moi sonnaient faux, entre l'expérience que j'ai vécue à Ottawa et ce qu'on nous donnait comme cassette aujourd'hui. D'abord, j'ai choisi deux de mes questions vers les conservateurs. »

- Sébastien Lemire, candidat bloquiste

Pour leur part, la néo-démocrate Bethany Stewart et le conserveur Luis Henry Gonzalez sont fiers de leur performance.

« Je suis très fière de ma performance. Je pense que j'ai très bien révélé les choses importantes pour moi et pour le NPD. »

- Bethany Stewart, candidate du NPD

« Pour moi, ce n'est pas un exercice de gagner ou perdre. C'est plus pour que le monde regarde nos différences et pour qu'ils puissent voir qui est le candidat qui peut faire avancer des dossiers à Ottawa. »

- Luis Henry Gonzalez, candidat conservateur

D'autres débats sont prévus dans la circonscription Abitibi-Témiscamingue cette semaine, notamment à Amos, Rouyn-Noranda et La Sarre.

La population régionale sera appelée aux urnes le 20 septembre.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus