Un projet en éducation physique en danger à l'école des Kekeko

L'école des Kekeko à Rouyn-Noranda semble à court de solutions pour faire bouger ses élèves. Depuis quelques années, l'établissement organise plusieurs activités sportives via deux programmes afin de promouvoir les saines habitudes de vie.

L'école des Kekeko à Rouyn-Noranda semble à court de solutions pour faire bouger ses élèves. Depuis quelques années, l'établissement organise plusieurs activités sportives via deux programmes afin de promouvoir les saines habitudes de vie.

Le hic est que le premier programme intitulé Force 4 ne sera pas de retour l'an prochain puisque le partenariat avec l'école des Kekeko prend fin dans quelques mois.

Deuxièmement, le projet spécialisé en éducation physique mis sur pied par l'organisation risque de disparaitre par manque de financement. Autrefois, la Commission scolaire de Rouyn-Noranda (CSRN) ainsi que Québec en forme s'occupait du maintien du projet, mais depuis, les mesures administratives ont changé.

« On a un programme d'éducation physique qui est spécial. Je vais chercher, par exemple, la moitié de la classe de première année et la moitié de la classe de deuxième année. Ils viennent par la suite bouger avec moi au gymnase. Pendant ce temps, les autres élèves restent en demi-groupe avec leur titulaire en classe. Ça leur permet d'avoir un enseignement qui est plus personnalisé. Ça permet aussi d'apporter du soutien aux élèves qui en ont plus de besoins. »

-Annie Pellerin, enseignante en éducation physique à l'école des Kekeko

Ce programme a fait ses preuves par le passé alors que le taux de réussite en français a grimpé de 14% et celui en mathématique de 9%.