Une personne sur dix ne couvre pas ses besoins de base

Pauvreté

La pauvreté est hélas bien présente en province et en Abitibi-Témiscamingue. Une personne sur dix ne parvient pas à couvrir ses besoins de base.

Une action de visibilité du Collectif pour un Québec sans pauvreté vise à faire connaître la situation. C'est encore plus dur à prendre pour les instigateurs puisque dans notre région, le salaire horaire moyen est à 28,43$, plus haut qu'en moyenne au Québec.

Le porte-parole de la Table d'action contre la pauvreté de l'Abitibi-Témiscamingue, Christian Milot, pense que le dernier budget provincial démontre que la réalité des personnes pauvres est le dernier souci des élus :

«500 logements pour les cinq prochaines années, oh là là.  Il y a plusieurs personnes, avec le salaire minimum à 13$/h, qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts.  Un loyer 4 et demi, c'est dur à trouver en bas de 700$.  Avec un chèque social de 700$, vous faites quoi?  Ça ne marche juste pas.»

- Christian Milot

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus