Écoute les nouveautés Rap Keb (14 août 2020)

Sans%20titre%20%2816%29

byline / crédit : Shash’U, Kid Riz et FouKi (photos tirées de la page Facebook des artistes)

 

Curated par notre journaliste Olivier Boisvert-Magnen, Rap Keb offre plus de 1500 chansons incontournables et met de l'avant la passion et la créativité des artistes hip-hop d’ici.

 

La chaine ajoute régulièrement des nouvelles tracks sur sa playlist, voici les derniers ajouts:

 

Oui toi, un autre potentiel mégasuccès pour FouKi, qui se fait ici un peu plus posé que sur son précédent single Ciel, tout en restant assez accrocheur. La cadence franche et prenante ainsi que les cuivres jazzy de la musique composée par QuietMike, Pops et Poolboy collent à merveille à son flow précis et ses paroles légères.

 

 

On va gagner, un hymne risible mais assumé en faveur de nos Canadiens, signé par le groupe rap satirique Les Anticipateurs et nul autre que FouKi. Aussi surprenante puisse-t-elle paraître, la rencontre entre les deux artistes fonctionne assez bien dans ce cadre ludique.

 

 

Megaman X, puissante charge trap au fond halloweenesque de Shash’U, éminent producteur de l’étiquette Joy Ride Records. Le tout est tiré de Battle Anthems 2, le deuxième volume de sa série de mini-albums visant à dynamiser/chauffer les planchers de danse des compétitions de danse urbaine.

 

 

Cocoon, pièce assez prometteuse de Kid Riz, jeune rappeur montréalais de 19 ans qui s’est révélé assez timidement l’an dernier avec un premier EP, Risky Business. Avec ce nouveau single, on le découvre avec une signature trap R&B dans l’ère du temps.

 

 

Zero Complaint du rappeur montréalais Josad, issu du collectif Les Berbères. Aux côtés de No Ur, l’artiste propose une chanson assez rafraichissante ponctuée de  rythmes originaux, quelque peu décalés.

 

 

Criminel, nouvelle salve trap des frères brossardois DawaMafia, cette fois en trio avec 2Z

 

 

Je peux faire, la nouvelle bombe drill de JPS, rappeur du quartier Laval-des-Rapides. Son flow lent et un peu vaporeux/psychédélique se mêle ici à la voix mélodieuse du rappeur Terry,

 

 

Dit Wurd 3 de Loussa, la troisième partie d’une série de pièces qui a permis au rappeur québéco-marocain de se dévoiler avec mordant sur la scène rap locale dans les derniers mois. 

 

 

Duh, la fracassante entrée en matière de la rappeuse Sankya, qui se révèle davantage avec cette chanson rap qu’avec ces quelques autres singles R&B parus depuis l’an dernier. En collaboration avec Jayne, elle montre qu’elle a l’étoffe pour percer sur notre scène rap qui, malgré quelques avancées, manque toujours cruellement de femmes.

 

 

Écoute Rap Keb.