Un hiver «extrêmement» difficile attend l’Ukraine


L’ambassadrice du Canada un Ukraine, Larisa Galadza. (Comité sénatorial permanent des affaires étrangères et du commerce international )

Alors que la guerre en Ukraine approche son neuvième mois, l’envahisseur russe a multiplié les frappes de missiles sur les infrastructures civiles ukrainiennes.

L’ambassadrice du Canada, Larisa Galadza, s’est jointe à une réunion du Comité sénatorial permanent des affaires étrangères et du commerce international pour faire le point sur la situation en Ukraine, jeudi.

DOSSIER | Guerre en Ukraine

«Cette guerre est une guerre existentielle pour le peuple ukrainien. Ils se battent pour leur souveraineté et leur intégrité territoriale».

Victoire remarquable et destructions difficiles

La semaine dernière, la guerre a franchi une étape importante et favorable pour l’Ukraine avec la libération de la ville de Kherson.

Cependant, la contre-attaque de la Russie fut violente. L’infrastructure énergétique de l’Ukraine a été la cible de cette résistance. Mardi, un nombre record de missiles ont été tirés, soit plus de 96 missiles. Une nouvelle attaque a été observée, jeudi matin.

«Ces attaques visent l’infrastructure civile. L’eau, l’électricité et le chauffage des résidents sont ciblés», a rapporté Mme Galadza.

Environ 40% des infrastructures électriques ukrainiennes sont endommagées à la suite des frappes de missiles russes.

De plus, avec la libération des régions occupées vient la découverte d’autres infrastructures endommagées, notamment les écoles et les hôpitaux.

La capitale ukrainienne, Kyiv, se prépare à de possibles interruptions en eau, électricité et en chauffage, alors que le froid de l’hiver s’approche à grands pas.

«Cet hiver sera extrêmement difficile», a ajouté l’ambassadrice.

Des millions de migrants

Depuis le début du conflit qui a débuté en février 2022, plus de sept millions d’Ukrainiens ont fui le pays. Plus de 17 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, soit près de 30% de la population ukrainienne.

«Malgré cette triste réalité, un certain optimiste règne. Le peuple ukrainien continue de se battre pour son pays, ses communautés et sa famille avec un courage extraordinaire», a soutenu Mme Galadza.

L’ambassadrice dit avoir vu ce courage en action lors de son dernier voyage à Kyiv, en mai 2022. Mme Galadza sera de retour en Ukraine dans une dizaine de jours.