(Groupe FARI)

Le Groupe FARI confirme le report de son projet de résidence pour aînés sur la rue des Flandres dans le district de Saint-Pie-X à Rimouski.

La situation économique actuelle et la hausse des coûts de construction forcent l’entreprise à mettre le début des travaux sur la glace.

Il s’agit d’une décision difficile, mais réfléchie selon Dany Chassé du Groupe FARI, qui indique analyser le marché constamment afin de déterminer quand le projet pourra reprendre.

M. Chassé se désole de ce retard, considérant les besoins importants en logements à Rimouski.

Selon lui, plusieurs locataires potentiels s’étaient montrés intéressés, de même que deux communautés religieuses de Rimouski et une de Lac-au-Saumon.

Appelé à réagir sur la situation, le maire de Rimouski, Guy Caron, se dit déçu.

« Ils font face à la réalité de l’instabilité des coûts de construction et de l’inflation. Ce ne sont pas nécessairement des conditions stables pour investir, alors je peux comprendre leur décision, mais ça ne m’empêche pas d’être déçu. »

Guy Caron, maire de Rimouski

Il soutient que sans les démarches d’opposition d’un groupe de citoyens du secteur, la construction aurait pu avoir débuté plus tôt, alors que le marché était plus stable. « Le seul impact, à ma connaissance, ça a vraiment été les délais. Si l’on avait pu commencer l’an passé, il y aurait eu de meilleures [conditions], alors qu’aujourd’hui, on assiste davantage à cette instabilité marquée de l’économie. »