(Mattias Diesel | Unsplash)

Permises par la ville de Rimouski lors de la pandémie, les terrasses temporaires au centre-ville ont encore un préjugé favorable auprès des élus.

Même si les mesures pour stopper la pandémie n’existent plus, les membres du conseil municipal sont toujours favorables aux terrasses comme celles du Presse-Café ou du Bien et le Malt.

Les résidents et les visiteurs apprécient la possibilité de consommer un breuvage ou de la nourriture assis confortablement à l’extérieur.

Le maire Guy Caron constate que l’expérience terrasses compense largement la perte de quelques cases de stationnement. Il ajoute que les élus accueilleront favorablement de nouvelles demandes.

«On l’avait permis plus pour la pandémie pour aider les commerces, mais ça a été un tel succès que maintenant le désire est de continuer» précise M. Caron.

Pour les plus récentes nouvelles touchant le Bas-Saint-Laurent, consultez le Noovo.Info.