Le Bic (Maude Parent | Noovo Info)

Tourisme Bas-Saint-Laurent s’attend à une bonne saison touristique cet été dans la région.

Après une année record en 2021, le retour des voyageurs internationaux et les intentions de voyage des Québécois permettent à l’organisme d’anticiper un été achalandé encore une fois.

Le directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent, Pierre Lévesque, ne craint pas un désintéressement des visiteurs québécois qui ont répondu présents dans les deux dernières années de pandémie.

« Un récent sondage de CAA montre que 45 % des Québécois voyageront au Québec cet été et dans le top 5 des régions, le Bas-Saint-Laurent arrive au troisième rang ex aequo avec les Laurentides et la région de Québec, souligne-t-il. 14 % des Québécois qui veulent voyager au Québec veulent visiter le Bas-Saint-Laurent. »

Il estime que les entreprises sont à la recherche de solutions pour pallier le manque de main-d’œuvre qui représente un défi d’autant plus important avec l’arrivée des visiteurs. Plusieurs se sont ajustées, notamment en réduisant leurs heures d’ouverture ou en demandant des réservations d’au moins deux jours dans les hébergements. Les travailleurs étrangers font également partie de la solution.

« On se tourne vers l’immigration temporaire ou permanente, les entreprises travaillent sur ce volet-là. Il y a plusieurs solutions, les technologies numériques aussi nous permettent de simplifier certaines choses. On est capable d’accueillir nos gens, mais c’est un défi pour nos entrepreneurs. »

Pierre Lévesque, directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent

Prix de l’essence et tourisme

Pierre Lévesque ne croit pas que les visiteurs se laisseront décourager par la hausse du prix de l’essence.

Il estime que les Québécois ont besoin de vacances et qu’ils demeureront nombreux à se déplacer dans la région.

« Heureusement, le Bas-Saint-Laurent est la plus proche des régions éloignées. Je pense que les gens ont besoin de vacances. C’est sûr qu’au quotidien ça a un impact sur le budget de tout le monde, mais les vacances c’est trop important pour les Québécois, prendre le temps de relaxer et de découvrir les régions. »