The Weeknd encore poursuivi pour plagiat

week

The Weeknd est une fois de plus l’objet d’une accusation de plagiat! Cette fois-ci, ce sont Suniel Fox et Henry Strange du groupe Epikker qui prétendent que la chanson Call Out My Name du chanteur canadien est une copie conforme de leur pièce Vibeking.

Dans cette poursuite déposée le 17 septembre à Los Angeles, le duo allègue que les deux chansons portent la même signature rythmique, des tempos similaires et des mélodies presque identiques.

Décrite comme une « pièce instrumentale atmosphérique et mélancolique », Vibeking a été créée en 2015. Selon l’acte d’accusation, ce morceau aurait par la suite été envoyé à l'un des ingénieurs du son de The Weeknd pour examen, avec plusieurs autres chansons. Suniel Fox et Henry Strange vont même jusqu’à affirmer qu'on leur aurait dit que The Weeknd avait adoré leur pièce, la décrivant comme « du feu ».

Parue en 2018 sur l'EP My Dear Melancholy, Call Out My Name est créditée à The Weeknd, Frank Dukes (alias Adam Feeney) et Nicolás Jaar qui sont aussi accusés dans cette affaire, tout comme les éditeurs de la chanson et Universal Music Group.

The Weeknd a déjà été accusé de violation du droit d'auteur à trois reprises : en 2015 pour The Hills, en 2017 pour Pray for Me et en 2018 pour A Lonely Night. L'an dernier, les deux dernières accusations ont été rejetées, bien que les demandeurs aient décidé de porter la cause en appel en ce qui concerne A Lonely Night.

Rappelons que The Weeknd prépare actuellement son cinquième album studio qui comprendra le premier extrait Take My Breath. L’auteur-compositeur-interprète canadien de 31 ans sera par ailleurs en spectacle au Centre Bell de Montréal en février 2022.

 

Radio Artiste

Écoutez la musique de The Weeknd

Radio Artiste

Trouvez vos artistes préférés, appuyez sur leur icône et écoutez leurs meilleurs hits!