Où loger les étudiants à Rimouski ?

UQAR

Le manque de logements à Rimouski pose un défi important pour les futurs étudiants qui feront leur entrée à l’UQAR.

Déjà, le recteur de l’université rimouskoise, François Deschênes, indique que « c’est très serré » et que les résidences sont à pleine capacité.

La crise du logement constitue également un frein au recrutement étudiant, alors que le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, était de passage à Rimouski jeudi matin afin d’annoncer des mesures d’attraction et de rétention d’étudiants étrangers.

« Je pense qu’il faut se préparer pour assurer aux étudiants étrangers qui vont arriver qu’ils puissent avoir une place et que ce ne sera pas un souci et un frein supplémentaire. »

François Deschênes, recteur de l’UQAR

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et François Deschênes, recteur de l'UQAR

Noovo Info | Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et François Deschênes, recteur de l'UQAR

Un projet de 100 résidences supplémentaires en est à ses débuts à l’UQAR. Les coûts sont un enjeu important, selon M. Deschênes. « La réalité actuelle de la construction fait en sorte que les coûts sont très élevés. […] On va explorer comment on peut trouver une solution avec le gouvernement et les partenaires du milieu. »

Questionné à ce sujet en point de presse, le ministre Boulet promet d’être un accompagnateur dans ce dossier. « C’est crucial, on a besoin de cette force vive, notamment des étudiants internationaux. »