Baisse historique du nombre de mariages en 2020

Mariage

Les impacts de la pandémie se sont fait grandement sentir sur le nombre de mariages célébrés au Québec en 2020, en baisse de 49% par rapport à l'année précédente.

À peine 11 300 célébrations ont eu lieu, alors qu'il faut remonter jusqu'en 1903 pour trouver d'aussi bas résultats, selon les chiffres compilés par l'Institut de la statistique du Québec.

La diminution a atteint 70% pour les mois de mai, juin et juillet, au moment où de nouvelles mesures étaient mises en place contre la COVID-19.

L'enquête révèle également que la baisse est de 69% pour les mariages célébrés par une personne désignée et de 56% pour ceux officiés par un ministre du culte

Une baisse de 14% est remarquée pour ce qui est des mariages célébrés par un notaire.

Malgré un certain optimisme face à la reprise d'une vie plus normale, les résultats rapportés au cours des trois premiers mois de 2021 laissent aussi prévoir un nombre de mariages sous la moyenne des dernières années.

LA PLUS FORTE BAISSE DEPUIS 1918

L'année 1918 est celle où la plus forte baisse avait été enregistrée jusqu'ici, soit une chute de 23% du nombre de mariages.

La situation s'expliquait alors par la conscription précédant la fin de la Première Guerre mondiale, mais aussi par l’épidémie de grippe espagnole.

L'Institut de la statistique du Québec rappelle toutefois que les cérémonies ont fait un bond record de 66% l'année suivante.

spacer