«Ce qu'on a à Rimouski, c'est le traitement tiers-monde» affirme une cardiologue


Le candidat du PQ Samuel Ouellet et la cardiologue Nathalie Dionne (Martin Brassard Noovo Info)

S'il est élu le 3 octobre, le candidat du Parti québécois dans Rimouski Samuel Ouellet s'engage à relancer rapidement le projet d'une salle d'hémodynamie au Centre hospitalier régional.

Rappelons que la docteure Nathalie Dionne et Gérald Henry réclament une salle d'hémodynamie depuis plus de 20 ans.

Certains patients souffrant de malaises cardiaques du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie doivent être transférer à Québec en ambulance ou en avion-ambulance pour compléter leurs traitements.

Pour la cardiologue Natalie Dionne, le refus du ministère de la santé n'est pas d'une décision logique mais bel et bien politique.

«L'engioplastie en phase aigüe d'infarctus c'est le traitement standard. Nous ce qu'on a à Rimouski, c'est le traitement tiers-monde.»

Le candidat du PQ Samuel Ouellet appuie sans réserve le groupe de médecins, de travailleurs de la santé et de patients qui réclament cette salle sans délai.

«Est-ce qu'on peut s'il-vous-plaît arrêtez de rire des gens de région et de s'assurer que les services soient donnés de manière adéquate.»