Chèque promis par Legault: vais-je recevoir 400$ ou 600$?


Le premier ministre du Québec, François Legault, a promis à plusieurs reprises un autre chèque d’ici Noël afin de permettre à plus de 6 millions de Québécois de lutter contre l’inflation. (Jacques Boissinot | La Presse canadienne)

C'est officiel: après plusieurs promesses du premier ministre François Legault en conférence de presse, le gouvernement du Québec enverra un autre chèque à 6,5 millions de Québécois d'ici Noël afin de leur permettre de lutter contre l’inflation, a annoncé le ministre des Finances, Éric Girard.

Contrairement au premier dépôt de 500 $ octroyé par le gouvernement en début d’année, des modifications ont été apportées à cette aide gouvernementale. Voici ce qu’on sait de ces nouveaux chèques, qui coûteront 3,5 milliards de dollars au gouvernement provincial.

À lire également:

Chose certaine, un Québécois dont le revenu annuel brut n’excède pas 104 000 $ recevra un chèque. Cependant, si votre revenu annuel brut ne dépasse pas les 50 000 $, vous aurez droit au montant maximal de 600 $ de la part du gouvernement, alors que les citoyens gagnant plus de 50 000 $ et moins de 100 000 $ recevront un chèque de 400 $.

Cet article, initialement publié le 1er novembre 2022, peut contenir des informations qui ne sont pas à jour. Pour voir l'article le plus récent à ce sujet, cliquez ici.

«Le montant de 600 $ diminuera graduellement pour les revenus supérieurs à 50 000 $, pour s'établir à 400 $ à partir d'un revenu de 54 000 $. Ce sont 1,5 million de personnes qui auront droit à cette somme», a affirmé Éric Girard lors de la conférence de presse du 9 novembre. 

Une personne sera admissible à un chèque si elle a évidemment rempli ses déclarations de revenus lors du printemps 2021. Si cette chose est faite de votre côté, Revenu Québec se chargera du reste, alors que l’agence gouvernementale sera responsable de cette opération attendue par plusieurs citoyens. Évidemment, un individu recevra un chèque s’il est résident au Québec et s’il est également âgé de 18 ans et plus.

Le versement envoyé par le gouvernement du Québec sera non imposable. 

«Il n’y aura aucune compensation fiscale. Le versement est automatique. Vous n’avez rien à faire. Si vous êtes inscrit au dépôt direct, vous recevrez un avis», a expliqué le ministre des Finances. 

M. Girard a également tenu à avertir la population face aux tentatives de fraude, alors que certains courriels ou textos pourraient être envoyés à certaines personnes. Le gouvernement du Québec a réitéré qu'il n'allait pas envoyer de texto ou de courriel concernant le chèque.

Une aide supplémentaire pour les aînés

Outre le fameux chèque, la Coalition avenir Québec avait martelé lors de la dernière campagne électorale qu’elle se porterait à la défense des aînés de 70 ans et plus. François Legault avait affirmé qu’un gouvernement caquiste augmenterait le montant du crédit d’impôt pour soutien aux aînés au cours de son deuxième mandat.


Crédit photo: Jacques Boissinot | La Presse canadienne

Un aîné ayant un revenu annuel inférieur à 24 195$ ou 38 340$ pour un couple obtiendra ainsi un crédit d’impôt remboursable de 2000$. Le montant précédent était de 400$. Ce soutien financier entrera en vigueur à compter de la prochaine déclaration de revenus, soit au printemps 2023. 

À VOIR | Les détails du chèque anti-inflation du gouvernement Legault