De la cuisine de rue pour regarnir l'offre alimentaire à Sainte-Luce

Food truck de Gaspésie bistro gourmand

Deux food trucks éliront domicile à Sainte-Luce pour tout le mois d’août et les fins de semaine de septembre. Avec la fermeture de trois commerces, soit le Nipigon, la cantine et le Petit café au bord de l’o, la Municipalité veut diversifier son offre de services alimentaires.

Avec la saison touristique qui bat son plein dans l’anse, Sainte-Luce constate un manque criant de restaurateurs sur son territoire. « Que ce soit à vélo, en moto, à pied, en campeur ou en voiture, les visiteurs qui passent par la route du Fleuve, qui passent par Sainte-Luce ont besoin de se nourrir. Et actuellement, le seul endroit où on peut se nourrir à Sainte-Luce c’est au bistro de l’Anse-aux-Coques », indique l’agente de développement de la Municipalité, Kariane Lavoie.

La Cuisine de rue de l’anse s’installera devant le restaurant Nipigon, sur le site du marché public, qui a décidé de mettre ses activités sur pause en raison de la pandémie.

Photo aérienne de la Municipalité de Sainte-Luce

Pierre Parent

Le camion de Gaspésie bistro gourmand offrira des spécialités à base de fruits de mer et des produits locaux, alors que celui de la cantine Le Rallye proposera des poutines diversifiées.

Selon Kariane Lavoie, cette solution au manque de restaurateurs est temporaire. La Municipalité espère que des entrepreneurs s’y installeront de manière permanente.

« Notre objectif c’est de répondre à un besoin qui est criant sur le territoire. Éventuellement on aimerait que des entrepreneurs achètent les commerces qui sont à vendre en ce moment et viennent s’établir sur le territoire. Mais, temporairement, on avait besoin d’opérateurs de véhicules de cuisine de rue. »

Kariane Lavoie, l’agente de développement à la Municipalité de Sainte-Luce